Au Hasard

L’auberge de jeunesse pour les nuls

Voyager, c’est un savant mélange de rencontres, de surprises et de perte de repères. C’est vivre des moments intenses quel que soit votre mode de voyage. Mais pour corser l’aventure, certains choisissent l’envolée en sac à dos et passent par les auberges de jeunesse. Ce sont d’ailleurs les mêmes personnes qui reviendront vous commenter une multitude d’anecdotes et vous pousseront peut-être à sauter le pas. Alors qu’attendez-vous?

Intensifier son expérience du voyage par le partage

Une auberge de jeunesse a pour objectif d’attirer des petits budgets en recherche d’une véritable mobilité. Objectif initial : économiser sur l’hébergement pour optimiser ses découvertes, et ce quel que soit son âge, bien que la moyenne d’âge tournera souvent vers la vingtaine/trentaine.

Mais l’expérience en auberge ne se limite pas à cela, loin de là. L’auberge est aussi un vecteur de rencontre et un lieu où manger un morceau ou boire un verre pour pas trop cher, avec des espaces généralement conviviaux et confortables (ce n’est pas le cas partout, bien évidemment, mais cela reste assez habituel si l’auberge est bien choisie).

C’est donc un carrefour de jeunes internationaux. Des gens qui ont pour la plupart une certaine expérience du voyage en sac à dos et une aisance sociale plus ou moins prononcée, qui les amènent à vous transmettre tous les bons plans qu’ils dénichent. L’auberge reste de ce fait l’endroit rêvé pour échanger avec des personnes d’à peu près partout, pour trouver quelques bons plans, voire un compagnon de voyage pour faire un bout de chemin.

Le logement

Dans tous les cas, soyez préparé à avoir une intimité réduite si vous choisissez de dormir en dortoir. Le prix dépend notamment de la volonté du voyageur de partager son espace : une chambre de 8 places sera moins compétitive qu’une de 12 ou 16 places. Cela reste néanmoins idéal pour certaines familles ou grands groupes à petit budget, et il n’est pas rare que certains louent l’ensemble d’un dortoir afin de privatiser les lieux lors d’une escapade à plusieurs.

Dans le cas contraire, beaucoup d’auberges proposent aujourd’hui des chambres privées avec douche et toilettes incluses ou sur le pallier, ainsi que des chambres partagées uniquement pour femmes.
Il y en a pour tous les goûts de manière général et vous devriez trouver votre bonheur.

L’autre avantage des auberges est leur localisation parfois très centrale, un bon plus lorsque l’on voyage en routard, auquel il ne faut pas hésiter à consacrer quelques sous supplémentaires.

Les bons tuyaux

Le personnel de l’auberge est généralement bien ancré dans la vie local et sera de bon conseil. Quelques-unes proposent même excursions et plans à moindre frais qui impliquent généralement une sortie avec d’autres résidents du lieu. Nous comprendrions que cela puisse ne pas vous plaire si vous préférez la jouer indépendant, dans ce cas on peut y voire un moyen de trouver quelques idées de sortie auxquelles vous pourriez ne pas avoir pensé.

À l’inverse, tout n’est pas bon à prendre ! Les auberges se sont énormément démocratisées un peu partout dans le monde, et certaines sont devenues de véritable usines à loger du backpacker en masse (notamment dans les capitales de pays touristiques).

Gardez l’esprit critique, car si la grande majorité du temps aller en auberge relève d’une expérience agréable et sympathique, elles deviennent parfois un véritable business peu propice à l’esprit de voyage. Ne choisissez pas n’importe comment !

En conclusion ?

L’auberge reste l’outil idéal du packbacker en manque de sous ou de rencontres, et se révèle une expérience riche en couleurs, langue et mélange culturels. Bien choisie, c’est bien souvent l’adopter pour une partie de son trip.

Comme le dit le dicton : plus on est de fous, plus on rit (ce qui n’empêche pas de rester plus seul si vous désirez en profiter en toute tranquillité !).

Commentaires

Commentaire(s)

Abonnez-vous pour faire le pleins d'infos Voyage !


(Vous détestez les spams ? Ça tombe bien nous aussi.)