Au Hasard

Rendez votre road-trip plus unique que jamais !

Nous sommes tous ou avons tous été parfois des touristes sans forcément se l’avouer. Par envie, par confort, par besoin de se laisser porter; le temps de quelques jours ou d’un séjour complet. Nous avons enchainé les « must-see », profité de quelques restos locaux, vu ce qu’il nous était chaudement recommandé de voir, jusqu’au retour.

Si l’évasion est là, l’aventure elle reste contenue. Ça peut se révéler un peu frustrant lorsque les seules étincelles que nous avons allumées dans nos yeux n’ont pas brillées de beaucoup d’imprévu.

Et si vous testiez le road-trip à thème ?

Honnêtement, si nous y avons sûrement tous déjà pensé, plus rares sont ceux d’entre nous qui ont poussé la logique jusqu’au bout.

L’idée ? Centrer chaque instant de son Voyage sur le thème abordé. Être dans un état de « focus » qui vous pousse à vous mettre dans des situations auxquels vous n’auriez jamais songé. Sans tricher !

Un exemple

C’est lors d’une rencontre avec Carl que nous avons décidé de développer ce sujet. Carl est ce qu’on peut appeller un Canadien-Français pur jus (terme regroupant tous les Canadien d’ascendance française). Un bourlingueur d’une trentaine d’années qui manie l’accent québécois avec la même aisance que laccent parisien. Celui-ci s’est pris de passion pour la francophonie en Amérique du Nord, et tout particulièrement pour le renouveau du français auprès des jeunes générations en Louisiane.

« J’ai réalisé des choses que je n’aurais sûrement pas faites autrement« , raconte-t-il en riant. « Je suis donc parti pour la première fois du côté de la Nouvelle-Orléans. L’idée étant de vivre la revivance actuelle de la langue française de l’intérieur. »

Et concrètement ?
« Je me suis fait un peu violence au début. J’ai dû me débrouiller pour aller en banlieue où se trouvait un bar à l’atmosphère unique. S’y réunissait les dimanches matins la vieille génération désireuse de converser en français. Celui-ci est la langue natale de beaucoup de personnes âgées de la région. Je n’étais pas vraiment à l’aise, mais ceux-ci m’ont vite mis confortables, et ont même fini par me jouer un air de blues Cajun sur une vieille chanson Louisianaise. Ça changeait des bars à jazz bondés du centre de la Nouvelle-Orléans ! Il y avait beaucoup d’émotion. L’un d’eux m’a finalement présenté son petit fils qui était l’un des initiateurs d’un réseau de jeunes francophones américains« .

De fil en aiguille Carl se retrouve alors à loger chez son nouveau « chum ». Entre barbecues, concerts locaux et visites des projets pour la défense du français, il en profite pour se faire orienter dans les plus beaux coins de l’arrière-pays.

« C’était exceptionnel, jamais je n’aurais couru la chance de faire d’aussi belles rencontres ou de voir des lieux aussi chargés de sens avec mon seul guide de Voyage« .

Comment donner le bon thème à son Voyage ?

1. Une idée et une petite dose de recherche

Plus que de se laisser porter par son guide papier ou faire confiance à l’imprévu, trouver un thème va nécessiter un petit peu de préparation. Voyager grâce à l’économie du partage sera par exemple compliqué dans certains pays où celle-ci n’est pas développée. Il faut s’assurer que son thème soit viable au quotidien.

Vous n’avez pas d’idée ? Pas de panique. Chaque pays possède une identité propre dans un où plusieurs domaines tels que l’Histoire, la littérature, le nourriture, etc. Aller à la découverte des petits producteurs de fromages en Italie ou suivre le parcours de Gandhi en Inde sont des idées qui ont du sens. Tant que cela vous parle et vous intéresse vraiment les possibilités sont diverses. N’oubliez pas qu’il s’agit surtout d’un fil conducteur qui vous permettra de découvrir le pays autrement, mais qui n’empêchera pas des visites plus classiques !

2. Se construire un itinéraire

Des thèmes précis nécessite un peu de préparation d’itinéraire. Bien qu’il ne soit pas question de surplanification, il faut tout de même être « là où ça se passe » !

3. Initier quelques contacts

Internet rend facile la prise de contact avec des locaux partageant les mêmes intérêts que les vôtres. Il suffit parfois d’une belle rencontre pour débloquer une série de découvertes aussi passionnantes que fascinantes. Nous l’avons vu avec Carl, le reste de son Voyage s’est finalement construit autour d’une simple rencontre dans un bar perdu. Les Voyageurs s’étant déjà engagé dans du Wwoofing ou de l’humanitaire l’ont sûrement déjà vécu à leur manière.

Nous n’avons jamais été autant exposés au Voyage qu’aujourd’hui. Certains trips peuvent commencer à manquer de piquant lorsque l’on se retrouve simple soldat d’une armée de backpackers dans un lieu célèbre. Alors, qui est partant pour faire la tournée des clubs de salsa des villages cubains ou s’initier aux lieux et secrets du Londres des années 20 ?

Commentaires

Commentaire(s)

Abonnez-vous pour faire le pleins d'infos Voyage !


(Vous détestez les spams ? Ça tombe bien nous aussi.)