Au Hasard

Mythes et réalités de la voyageuse en solitaire

Pourquoi les hommes seraient-ils les seuls à jouir du privilège de partir parcourir le monde ? Bien que cela puisse paraitre quelque peu effrayant à certaines d’entre vous, nous allons démystifier les appréhensions que vous pourriez-avoir. C’est tout à fait possible ! Suivez nos conseils afin de vous préparer sereinement en vous basant sur l’expérience d’une voyageuse en solitaire.

1. L’appréhension

Le ressenti : Vous ne connaissez aucune femme qui a déjà fait cette expérience dans votre entourage, votre famille, vos ami(e)s et compagnon vous disent que ce n’est pas raisonnable. Pourtant vous la sentez bien poindre cette envie, mais elle vous fait peur. Vous ne pouvez vous empêcher de vous dire que vous serez vulnérable, seule au monde.

La vérité : Voyager c’est aussi se mettre en danger. Mais un certain danger sur lequel il est tout a fait possible d’avoir le contrôle, jusqu’à le maîtriser.

Oui c’est vrai, une femme voyageuse devra prendre plus de précaution qu’un homme. Mais ces précautions ne seront jamais aussi limitantes que vous ne le pensez, et vous pourrez jouir d’une réelle liberté dans bien des pays. Que l’on soit un homme ou une femme, jeune ou vieux, on se doit d’accepter une part d’inconnu quoi qu’il en soit alors…attention à la contamination de vos pensées par les proches ! Rassurez-les en vous renseignant : il existe des centaines et des centaines de témoignages de road-tripeuse sur internet, et il ne fait pas toujours bon de regarder le sensationnalisme des journaux sur ces questions.
En sommes, soyez informée et prête à répondre à toute question afin de prouver que vous avez le contrôle, promettez leur des messages réguliers si besoin !

2. La sécurité

Le ressenti : Vous vous dites que jamais vous ne sauriez vous défendre en cas de mauvaise rencontre, que celle-ci pourrait mal tourner.

La vérité : Cela peut aussi bien arriver à un homme. Et à quel point est-il plus dangereux pour une femme seule de rentrer en pleine nuit d’une soirée bien arrosée ? Nous ne tenterons pas de répondre à la question, mais simplement de soulever un point intéressant : c’est qu’en vous renseignant et choisissant l’environnement dans lequel vous évoluerez, vous mettrez 99,9% des risques potentiels de côté.

Le bon sens est aussi de la partie : on évitera les bijoux voyants et le maquillage devra se faire discret dans certains pays, etc.
Ce genre de situation extrême a une probabilité quasi-nulle à partir du moment où l’on sait ce que l’on fait et comment on veut le faire. Ce qui nous amène au point suivant…

3. Le choix de la destination

Le ressenti : Les pays Occidentaux vous semblent être le choix évident, bien sûr vous auriez aimé remonter le Vietnam par les terres ou visiter Cuzco mais bon, vous n’êtes pas prête pour une telle expédition.

La vérité : Il est étonnant de voir quelques faits très parlant. Par exemple, saviez-vous que vous seriez bien plus en sécurité au Swaziland, petit pays africain en bordure de l’Afrique du Sud, que dans bien des pays européens ? Bizarre ? Pas tant que ça, beaucoup de pays sont girl-friendly, citons au passage quelques destinations exotiques :

  • Le Costa Rica
  • Le Bouthan
  • L’Australie
  • La Nouvelle-Zélande
  • Le Laos
  • Singapour
  • Le Chili
  • Etc…

Et pour le reste ? Une fois de plus il est nécessaire d’aller chercher l’information, mais l’immense majorité vous sont accessibles, certains requérant un peu plus d’attention quant aux us et coutumes : port du voile, se prétendre mariée en ornant une bague à l’annulaire, ou ne pas dévoiler chevilles ou épaules par exemple.

Bref, avec un bon recul sur la vie locale et les choses à faire/ne pas faire, la plupart des destinations vous seront tout à fait ouvertes.

4. La solitude

Le ressenti : La peur de se sentir seul étreint tout voyageur mais…n’est-ce pas plus difficile de faire des rencontres en tant que femme ?

La vérité : Vous ne serez jamais seule si vous le désirez. Vous n’imaginez pas le lien qui se peut se créer avec les autres voyageurs/voyageuses et les locaux. Vous avez même un avantage : là ou beaucoup craignent de faire connaissance avec une femme accompagnée, vous sembleraient plus abordable à bien des gens curieux de vous connaitre en tout bien tout honneur.

Plus intéressant encore pour les solo, un road-tripeur a toute les chances de faire un bout de chemin avec des compagnons de routes rencontrés à l’auberge ou ailleurs au fur et à mesure des rencontres ! Et si c’était le moment de rencontrer des nouvelles têtes ?

5. Ne pensez plus aux 4 points précédents et lancez-vous !

Rien ne vous en empêche, si ce n’est des contres-vérités entendues ça et là. Et si vous le désirez, testez les endroits qui vous rassurent sur un petit séjour, et laissez vous happer par le tourbillon du voyage vers d’autres destination ! Le monde est face à vous !

Commentaires

Commentaire(s)

Abonnez-vous pour faire le pleins d'infos Voyage !


(Vous détestez les spams ? Ça tombe bien nous aussi.)