Au Hasard

La carte de crédit en Voyage

Vous avez sans doute une carte de crédit. Celles-ci sont omniprésentes dans notre monde moderne et l’on a souvent du mal à s’en passer. On l’utilise tout autant pour acheter un téléphone intelligent que pour se procurer son pain. Des pays comme la France ou le Canada sont friands de ce mode de paiement qui permet de se déplacer léger.

N’importe qui peut y souscrire quel que soit l’état de son compte en banque. Mais plutôt de que de rester sur ces considérations de base regardons concrètement comment vous en sortir au mieux à l’étranger.

La bonne carte pour le bon usage

Introduction : peut-on se servir vraiment partout dans le monde de sa carte bancaire ?

En un mot : oui. Les guichets automatiques sont disponibles dans plus de 98% des pays. Vous ne devriez ainsi pas avoir de problème à retirer de l’argent où que ce soit dans le monde.

Pour le reste, tout dépendra de votre itinéraire et de votre destination. Les séjours hors des grandes ville peuvent être problématiques dans les pays en développement. Regardez l’état du réseau bancaire avant de partir et assurez-vous que votre budget quotidien suffira à ces écarts hors des métropoles.

Quels sont les éléments à considérer ?

L’idéal est de comparer votre établissement avec les autres existants. Les items à regarder sont :

  • Le Type de carte (classiques, premier)
  • Les frais de retrait
  • Les frais de paiement (voir la partie sur les frais de transaction)
  • Le coût de la carte à l’année
  • Les conditions d’engagement
  • Les frais de compte
  • Les économies liées à l’assurance

Nous tenteront de vous fournir un listing détaillé des meilleures banques à l’avenir. Quoi qu’il en soit, les établissements en ligne offrent de manière général les prestation les plus avantageuses pour le voyageur : leur service est dématérialisé et permettent souvent de baisser ses frais à l’année de plusieurs dizaines de pourcents.

Et les assurances dans tout ça ?

Vous trouverez ce sujet traité plus en détail ici. En résumé toutes les cartes possèdent une assurance à minima. Le mieux reste pourtant de souscrire à une carte Premier (Visa) ou Gold (Mastercard). Pour les séjours de plus de 3 mois, une assurance classique est à considéré.

Petit guide pratique de la carte bancaire en Voyage

De l’avantage du distributeur

Trois choix principaux s’offrent au voyageur devant convertir son argent :

La commande à la banque avant le départ : commissions en haut de la fourchette, alors on s’abstient, ce n’est vraiment pas l’idéal pour faire des économies.
Le bureau de change : prestations à prix élevé, uniquement si vous devez absolument convertir du cash.
Le guichet automatique : Le moins onéreux et le plus pratique. Vous en trouverez dans tous les aéroports à l’arrivée, à supposé que vous êtes venus par les airs.

Prenez toujours deux cartes avec vous !

Perdez votre unique carte, et c’est tout un chemin de croix que vous aurez à affronter (il en va de même pour le vols). Cela fini toujours par une longue attente au Western Union le plus proche, pour obtenir un virement d’un proche que vous aurez appelé à grand frais.

Demandez à votre au banque ou ouvrez un compte en ligne : votre nouvelle carte sera gratuite la plupart du temps et vous augmenterez vos possibilités de retraits d’urgence.

Les frais de transaction

La plupart des banques facturent une commission fixe et une commission variable dépendamment de leur partenariat avec les établissements locaux, du pays de retrait et de votre type de carte. Renseignez-vous pour éviter les mauvaises surprises (des frais fixes d’une dizaine d’euro-dollars peuvent exister, méfiance !).

Lors d’un retrait, votre banque demande à l’établissement gestionnaire du distributeur de vous fournir l’argent et paye alors des frais et vous les refacture, ainsi qu’un intérêt sur la conversion de devises.. En conséquent, si vous payez directement par carte (au restaurant par exemple), ces frais seront moins élevés car n’impliqueront pas de liquidités. Votre banquier est en capacité de prévenir si des accords avec des succursales locales sont en cours et quels seront les frais appliqués. Payez plutôt par carte, et gardez le cash pour les cas où seul celui-ci est utilisable.

À savoir pour les Français que les frais engagés en Zone Euro ne suivent pas ce modèle et seront équivalents à vos frais en France.

Lors de vos retraits, veillez à ne pas retirer de trop petites quantités afin de « lisser » les frais fixes. Des frais à 3$ représentent 3% d’un retrait de 100$, 1,5% d’une retrait de 200$ (soit déjà deux fois moins !).

En somme : moins de retraits mais en plus grande quantité.

Les plafonds de retrait

En fonction du type et de la marque de votre carte, vous pourriez vous confronter à une limite de retrait.
Cela implique un plafond de retrait sur 7 jours glissant, limité aux guichets automatiques (ex : 400$/semaine), qui peut s’avérer frustrant voire totalement agaçant si vous comptiez prendre avec vous beaucoup de devises avant de partir dans la cambrousse.
Le plafond de paiement sur 30 jours glissants, quant à lui, prend en compte les achats en commerce et les autres transactions.

Une fois de plus renseignez-vous bien avant votre départ.

Fraude à la carte bancaire

Gardez toujours un œil sur votre carte. Il suffit d’un seul terminal frauduleux pour la copier et les arnaques ne sont pas si rares que ça.

Si vous avez accès à internet, regardez de temps en temps l’état de votre compte en banque afin de surveiller les mouvement inhabituels. Enfin ne payez avec que chez le commerçants qui vous inspirent confiance, surtout dans les pays où son usage n’est pas démocratisé. Rien ne sert cependant d’être paranoïaque, mais n’oubliez pas que c’est avec les petites précautions qu’on évite de grands tracas 🙂

À vérifier avant le départ

1. Prévenez votre banque que vous partez à l’étranger, vous ne voudriez pas que votre compte soit bloqué si celle-ci craint une utilisation frauduleuse de votre carte.

2. Vérifiez la date de validité, une erreur bête mais qui peut arriver à tout le monde.

3. Gardez sur un papier le numéro international noté au dos de celle-ci si vous deviez faire opposition.

4. Vous utilisez votre carte pour la première fois ? Il vous faudra absolument réaliser un premier retrait avant votre départ afin de l’initialiser.

5. En cas d’achat sur internet, n’oubliez pas que certains établissements vous demanderont un code envoyé par sms. Emportez donc votre SIM ou prenez une carte prépayée.

Commentaires

Commentaire(s)

Abonnez-vous pour faire le pleins d'infos Voyage !


(Vous détestez les spams ? Ça tombe bien nous aussi.)