main

Sur PlaceTrucs & Astuces

7 Bonnes raisons de Voyager dans les trains locaux

par Le Tripeur

Astuces-Train-2.jpg?fit=768%2C512

1. Parce-que vous aurez vraiment le temps de profiter du paysage pendant vos trajets

Astuces Train-9

Que ce soit pour vous rendre à l’étranger ou vos déplacements intérieurs une fois sur place, le train reste un moyen extraordinaire de prendre le temps d’observer ce que vous ne verriez pas toujours sur la route ou dans les airs. Regarder les campagnes, s’étonner devant des paysages grandioses pas toujours accessibles d’une autre manière, rêver devant les couleurs qui défilent… Pas mal comme programme non ?

2. Parce-que le train reste un moyen incontournable de côtoyer de manière authentique les habitants

Astuces Train-3

Cela n’en est que plus vrai dans ces trains du bout du monde, un peu perdus, qui représentent bien souvent la seule et unique manière de parcourir de longues distances pour des habitants désireux de rendre visite à leur famille depuis la ville, ou de rentrer tout simplement chez eux dans des villages parfois reculés.

Nous serons toujours fascinés par ces images de vieilles locomotives peinant à freiner pour laisser descendre des voyageurs, alors que la machine avance encore; par ces wagons parfois bondés de marchandises où l’on accède difficilement à sa place; ou encore par ces senteurs et couleurs qui vous offrent un voyage dans le voyage, tandis que l’on passe la tête par la fenêtre en se perdant dans ses pensées.

3. Parce-que (parfois), c’est bien plus confortable

Astuces Train-6

Restons honnêtes, cela peut grandement varier en fonction de l’endroit où vous voyagez, mais généralement vous aurez tout loisir de déployer vos jambes, voire de faire un petit somme sans aucun complexe. Idéal pour se reposer après quelques journées harassantes à parcourir monts et montagnes.

4. Parce-que dans beaucoup de cas, ce n’est (vraiment) pas cher

Astuces Train-8

Bien sûr cela varie d’une destination à l’autre, mais le train reste un moyen très abordable de faire du backpacking sans dépenser des fortunes. Dans le cas des pays à plus haut revenus, il existe souvent des forfaits qui vous permettront de bouger à travers tout un pays ou continent en train.

5. Parce-que cela permet à l’occasion d’avancer sur son itinéraire tout en passant une bonne nuit dans sa couchette

Astuces Train-5

L’idéal pour ceux qui doivent ménager leur budget ou gagner du temps sur leur itinéraire. Vous trouverez toutes sortes de cabine de part le monde : solo, deux couchettes, quatre couchettes… Certains voyageurs n’hésitent pas à même louer l’ensemble du compartiment afin d’avoir leur pièce privée lors des trajets de plusieurs jours (ce n’est pas forcément bien cher par ailleurs, même si en faisant cela vous manquerez sûrement de belles rencontres potentielles). Chacun sa manière.
Au pire si votre voisin ronfle…dites vous que cela fait partie du voyage !

6. Parce-qu’enfin, vous aurez le luxe de prendre votre temps

Astuces Train-4

Pareil, ceci n’est pas vrai partout, mais il existe mille trains qui vous permettrons de voyager à une cinquantaine de km/h et de réapprendre à faire l’éloge de la lenteur, à dessiner ou écrire dans votre carnet, affûter votre appareil photo ou encore lire alors qu’un vent tiède vous caresse les cheveux.

7. Parce-que c’est le meilleur moyen de mélanger baroudage et simplicité

Astuces Train-7

Pas de longues files d’attente en s’y prenant un peu à l’avance, la possibilité d’arriver à la dernière minute, pas de rayon X à passer, une arrivée en pleine ville… Que demander de plus ?
Bien que les passages de frontières dans certains pays peuvent être éprouvantes (ah, l’arrivée en Iran depuis la Turquie…) et les retards parfois longs, c’est avec des étoiles plein les yeux ou au moins la sensation d’avoir fait quelque chose de différents que vous arriverez à destination.

Alors à vos billets !

Avant le DépartTrucs & Astuces

11 astuces au moment de se rendre à l’aéroport

par Le Tripeur

Trucs-d¬part-3.jpg?fit=768%2C512

1. Au moment de réserver votre vol, supprimez vos cookies

Les cookies permettent de tracer vos habitudes de navigation sur internet. Si les comparateurs “observent” une recherche régulière pour un vol en particulier, ils n’hésiteront pas à augmenter les tarifs, étant assurés de votre intérêt. Vous pouvez aussi utiliser le mode navigation privé de votre navigateur afin de voir les prix “réels”.

Plus d’astuces au moment de réserver son vol.

2. Gagnez de la place, roulez vos vêtements

Faites un premier pli dans le sens de la largeur de vos pantalons, shorts ou t-shirt et roulez chacun fermement sur la longueur : vous gagnerez en place sans tout froisser.
Dans le même esprit, essayez de voir si vous pouvez tasser vos chaussures supplémentaires dans votre sac en y glissant les sous-vêtements roulés !

3. Prenez un sweat sur vous

C’est doux, c’est chaud, ça fait un oreiller et ça vous servira l’air de rien de pull tout usage.

4. Placez une étiquette “fragile” sur votre bagage

Aucune garantie que celui-ci soit mieux traité, mais il se pourrait très bien que cela soit le cas, et que vous ayez la surprise de le retrouver dans les premiers du carrousel à l’arrivée !

5. Videz votre bouteille d’eau avant le passage du contrôle

Vous ne passerez pas avec des contenants de plus de 100ml. Cependant le truc peut être de passer le contrôle avec une bouteille vide que vous pourrez remplir côté passagers sans la payer au prix fort (comptez plus ou moins 4€ à Roissy autrement).

6. Prenez un stylo avec vous avant votre vol

Certains pays requièrent le remplissage d’un formulaire de douane avant l’arrivée. Les quelques stylos mis à disposition par les hôtesses et stewards sont alors pris d’assaut. Pas grand chose pour un petit plus niveau confort.

7. Passez aux toilettes avant l’atterrissage !

Généralement une demie heure avant l’arrivée. Une fois que le commandant annonce l’approche, il arrive souvent que de nombreux passagers accourent vers les cabinets avant d’être contraints à retourner à leur siège pour s’attacher. Vous éviterez ainsi que tout le monde ne vous passe devant aux douanes une fois sorti, si vous aviez une envie pressante.

8. Filez aux douanes dès que vous quittez l’appareil

La file d’attente peut-être longue dans certains pays, surtout les plus touristiques où il ne sera pas rare d’avoir une bonne heure de queue ou plus en fonction de votre horaire d’arrivé et de votre destination.
Chaque personne que vous dépasserez au moment de vous y rendre représentera plusieurs minutes d’attente en moins ! (Bien entendu, il ne s’agit pas de courir et boucler tout le monde, restez courtois !).

9. Placez-vous astucieusement autour du carrousel

Notamment par la zone d’entrée des bagages, vous éviterez éventuellement à votre sac de faire un tour complet avant d’être accessible.

10. Retirez du liquide aux distributeurs de l’aéroport

Généralement ceux-ci prélèvent une commission bien plus faible que la plupart des bureaux de change, y ajoutent des frais fixes conséquents et plus élevés que ceux des distributeurs.
Autant prélever un montent assez important : mieux vaut retirer 200$ à 3$ de frais plutôt que 4×50$ au fur et à mesure et au même tarif, qui vous reviendront alors à 12$ de frais !

11. Passez par la première épicerie venue s’il est tard et que vous avez faim

Histoire de grignoter pas cher sans devoir vous restaurer ou acheter des boissons à l’hôtel ou l’auberge.

Petit truc Bonus à ne pas louper :
Soyons honnête ça ne marche pas à chaque fois, mais sachez que dans plusieurs aéroports il vous suffit de rajouter “?.jpg” à la fin de l’URL (adresse web) pour contourner le wifi payant et afficher votre page. Ça vaut toujours le coup de tester !

 

Avant le DépartTrucs & Astuces

Quelques approches pour budgeter son trip

par Le Tripeur

Budgeter-voyage.jpg?fit=768%2C512

Ce que vous dépenserez dépendra autant de votre destination que du confort dans lequel vous désirez voyager, de où vous dormirez, du type de nourritures que vous mangerez ou boirez, des souvenirs que vous voudrez ramener ou encore du taux de change vis-à-vis de la monnaie locale. Comment s’y retrouver ?

Se poser les bonnes questions

Afin de ramener tous nos amis francophones sur un socle commun, nous parlerons ici en dollars américains. Malgré l’arrivée en force de devises comme l’euro dans les poches de backpackers, le dollar reste le dénominateur commun de beaucoup de voyageurs quand il s’agit de se rendre à l’étranger, et garde son rôle de valeur internationale de référence.
En cliquant ici, vous trouverez une première idée du taux de change auquel vous attendre. Ces taux fluctuent continuellement mais permettent d’avoir un premier aperçu de la conversion à considérer.

Le coût au quotiden

Vous trouverez sûrement sur internet plusieurs sites vous indiquant la somme nécessaire à prévoir par pays et par jour. Bien que ceux-ci représentent souvent une première idée du coût de la vie sur place, nous ne vous conseillerions jamais assez de vous en méfier. En effet, en fonction de vos objectifs gardez bien à l’esprit que cette somme peut être bien plus basse ou bien plus élevée !

Exemple : Un site annonçait les dépenses quotidiennes en Thaïlande à 62$ à la journée. En vivant une vie de routard “classique” et en évitant un tant soit peu Bangkok et ses boites de nuit délurées (qui restent une sacrée expérience), ce serait étonnant si vous ne pouviez pas voyager pour 2x moins cher dans ce pays…

En réalité, les choses se révèlent bien plus compliquées à partir du moment où les dépenses peuvent varier énormément d’un jour à l’autre, en fonction des transports et autres visites, de la ville ou de la campagne. En somme on pourra estimer un budget global et en faire une moyenne quotidienne, et il faudra rayonner autour de celle-ci à moins d’avoir un programme précis : un soir vous aurez dépensé plus, le suivant moins, de sorte qu’au retour vos comptes seront équilibrés.

Pas évident nous direz-vous ? C’est un peu là qu’est l’astuce : à partir du moment où vous voyagerez en accord avec le rythme et le confort que vous aviez prévu, vous aurez de forte chances d’être à peu près dans les clous en rentrant : il n’y a pas de secret !

Les raisons pour lesquelles on se fait parfois surprendre

Voyager sans passer par une agence, bien que cela reste la solution la moins onéreuse, peut réserver quelques surprises hors-budget. Et ça se comprend ! Qui aurait pu prévoir que vous prendriez cette bière sur cette belle petite terrasse en haut de la montagne, juste pour profiter du coucher du soleil (et comme nous vous comprenons !). Rien n’interdit de se faire plaisir, et après une semaine dans la poussière, personne ne vous en voudra d’avoir finalement opté pour un hôtel assez confortable afin de rattraper un peu de sommeil, ou tout simplement de vous permettre le burger de la honte.
C’est pourquoi il est toujours bon de légèrement surestimer son budget : le backpacking notamment pourrait vous réserver des surprises à moins d’une discipline assumée, on ajoutera alors 10% du budget quotidien ou un peu plus pour ces imprévus..

A ce titre bien des personnes oublient les coûts afférents aux excursions, entrées de musée, guides obligatoires, locations d’équipement.

Le voyage n’est pas forcément synonyme d’ascétisme, et ce genre de dépassement de budget est bien évidemment à prévoir !

Partir !Sur Place

À faire et à éviter en Voyage solo

par Le Tripeur

Faire-Solo.jpg?fit=768%2C510

Enfin c’est décidé, vous partez seul, pas de contraintes, entre excitation et appréhension. Il est temps d’ordonner le bouillonnement dans votre cerveau ! Quelques petit penses-bêtes d’avant départ pour bien attaquer l’aventure :

1. Ne vous surchargez pas !

Soyez mobiles et évitez le superflus. Vous allez vous déplacer en fonction de vos envies et à ce titre ne serez probablement pas dans la prévision à outrance. Votre dos vous remerciera lors de ce choix et vous serez ainsi bien plus libres.

2. Réservez votre logement à l’avance pour votre (vos) première(s) nuit

Idéal pour ne pas rentrer de plein pied dans le vif du sujet, surtout en cas de jet lag. Le corps et la tête ont souvent besoin d’un peu de temps pour s’habituer à votre nouvel environnement, d’où le coup de fatigue bien souvent ressenti à l’arrivée.
Partir à la recherche de sa première nuité dès l’arrivée n’est pas forcément le meilleur moyen de commencer son séjour de manière détendue.

3. Restez ouvert sur vos rencontres

Rien ne vaut le restaurant rempli d’autochtones, un bar, ou l’auberge pour découvrir des locaux ou d’autres backpackers. Qui sait, peut-être feriez vous un bout de route avec certains d’entre eux !

4. Ne prenez que l’essentiel lors de vos déplacements hors-logement

Une carte d’affaire de l’hôtel, pour vous y retrouver sans forcément maitriser la langue locale (en cas de soucis); votre pièce d’identité ou passeport et assurance (des photocopies restent une bonne idée); quelques contacts utiles; et suffisamment d’argent pour votre déplacement seront bien suffisants.

5. Gardez le dynamisme, donnez vous des objectifs

Comme dit plus haut, le road-trip en solo est un super moyen de conserver une marge de liberté, mais ne traînez pas trop pour autant ! Une bonne idée est d’avoir quelques points fixes, même peu nombreux, à absolument atteindre à la bonne date le long de votre séjour.
Il peut être très stressant de devoir boucler un long trajet après avoir trop fait durer certains déplacements, juste dans le but de se retrouver à temps à l’aéroport .

6. Soyez patients, toujours

Pas toujours évident de se sentir un peu perdu quand on débarque dans un nouveau lieu qui ne nous parle pas, même pour les plus aguerris. Ceci arrive bien souvent en ville. Dans ces cas il faut savoir se donner du temps et apprivoiser tout en douceur les lieux, ne vous lancez pas dans une course aux visites, faites en moins, mais mieux !

7. Gardez un billet bien caché en cas d’urgence

Que ce soit sous votre semelle ou dans une doublure, conservez un bon billet afin de vous dépêtrer d’un coup dur. Que ce soit pour passer un coup de fil ou vous trouver un logement en dernière minute dans un endroit imprévu. Vous n’en aurez sûrement pas besoin, mais il suffit d’une fois… Vous serez alors bien content de vous mettre à l’abri d’une galère éventuelle.

8. Si vous êtes mal à l’aise ou sentez un danger dans certaines situations, n’insistez pas

Il est normal de vouloir être prudent en voyage, et lorsque l’on sent qu’une situation pourrait se révéler désagréable, il vaut mieux trop l’être que pas suffisamment. L’envie d’aventure ne dédouane certainement pas de la prudence, et il est bien souvent avisé d’écouter son intuition lorsqu’on est en solo.

9. Sachez rester seul(e) à l’occasion

Il y a une raison pour laquelle vous avez choisi de partir seul, alors n’évitez pas en permanence votre propre compagnie. Voyez cela comme une opportunité de vous poser et de réfléchir enfin à toutes les réflexions que vous mettez de côté le reste de l’année. Redécouvrez la lecture ou perdez-vous le temps d’une balade.

10. Osez les plans B

Alors oui vous aviez cet objectif, oui vous venez de vous rendre compte que celui-ci sera compliqué à tenir. Ne soyez pas trop dur avec vous même : votre indépendance, c’est votre flexibilité ! C’est aussi ça la magie de ce genre de road-trip, car si les mauvais moments vous frustreront sans aucun doute sur le coup, ce sont les meilleurs qui vous resteront gravés en tête à jamais.

Vivez votre aventure à fond, et faites vivre vos rêves, ceux-ci n’émergent que bien rarement de ce qui était prévu à l’origine…

Avant le DépartTrucs & Astuces

Choisir un sac à dos de Voyage

par Le Tripeur

Choisir-sac-3.jpg?fit=768%2C512

Les voyageurs les plus aventureux savent que le sac à dos est une valeur sûre. Il permet de garder les mains libres tout en bénéficiant d’un volume de stockage raisonnable. Si vous voulez dompter tous les terrains avec le minimum de contraintes, il est nécessaire de choisir un sac à dos de voyage adapté.

C’est LA grande question. Un sac à dos de voyage est à la fois un investissement, mais doit aussi être votre plus fidèle compagnon pour les années à venir. Voici quelques éléments de réponse pour éviter les soucis en road-trip (la perte d’une bretelle sur mon premier achat rappelle à mon épaule de douloureux souvenirs…!).

Choisir le confort

Les sacs à dos sont souvent utilisés dans des situations extrêmes comme les treks, de longues traversées, etc. Les voilà rapidement balancés, brutalisés et rappés contre tout type de surface. Le confort est alors primordial, tout comme la qualité de fabrication. Pour cela, préférez un sac avec dos réglable qui sera ajusté à votre corpulence. Cela implique le réglage de la hauteur et le serrage des sangles de compression. En revanche, le sac à dos ne doit pas être complètement accolé à votre dos car avoir un espace d’aération ajoute du confort.

Il importe également de choisir un sac muni d’une ceinture ventrale afin de répartir le poids, plutôt que de tout infliger à votre dos. Il aidera d’autant plus à maintenir fermement le sac lors de vos déplacements. Enfin, une matière matelassée au niveau des bretelles, de la ceinture ainsi que du dos sont nécessaires au confort.

Veiller à la fonctionnalité

Pour ne pas se tromper dans le choix de sac, évaluez d’abord le volume que vous transportez habituellement lors de vos voyages. Une contenance de 50 à 65 litres offre en général une bonne marge en termes de quantité de bagage pour un long séjour, tout en étant raisonnable en matière de volume à transporter (attention au surpoids qui peut devenir un vrai cauchemar autrement !).

Il faut également que la taille du sac soit proportionnelle à votre carrure. Par exemple, si vous êtes petits, un sac de 65 litres risquerait de vous faire perdre l’équilibre.

Idéalement votre sac ne devrait pas dépasser 20% de votre poids (bien sûr, nous on préfère vous dire 15% 😉 ) !

Outre le volume, la configuration du sac ajoute énormément dans sa fonctionnalité. Ainsi, les modèles avec des poches multiples sont les plus pratiques, soit au moins 3 ouvertures.
Les emplacements clés sont : l’ouverture interne principale pour classer les affaires volumineux et les objets sensibles, une poche en dessus permettant de ranger les affaires auxquelles vous avez le plus souvent recours (torche, téléphone, etc.) et des poches latérales pour y mettre une bouteille d’eau, un parapluie, des chargeurs etc.

Du reste, ne négligez pas l’importance d’une double fermeture éclair. Cela permet de positionner l’ouverture où vous le désirez et d’avoir une fermeture de secours lorsque l’une se casse.

Miser sur la sécurité et la qualité

En raison des conditions météorologiques potentiellement changeantes lors de votre voyage, investir dans un sac à dos imperméable est un gage de sécurité pour vos affaires.
Si, toutefois, vous ne trouvez pas un modèle 100 % imperméable, optez tout de même pour un sac à toile imperméable que vous allez recouvrir avec un protège sac étanche durant les jours de pluie. La qualité est également à chercher dans tous les détails du sac.

On vérifiera notamment que les fermetures éclairs glissent facilement sur toute leur longueur, que les coutures intérieures soient recouvertes de tissus pour une protection supplémentaire, que la toile soit suffisamment épaisse, etc.

En somme, il ne faut pas se fier aux marques pour connaitre la qualité d’un sac à dos mais bien de se référer à des critères concrets.

Ne restera plus qu’à le remplir…

Avant le DépartTrucs & Astuces

La pharmacie de Voyage

par Le Tripeur

Pharmacie-en-voyage.jpg?fit=768%2C576

Lorsque vous partez en voyage, vous devez être toujours prêt à parer quelques ennuis de santé. Seul, avec de la famille ou des amis, différents malencontreux incidents peuvent subvenir à tout moment lorsque vous serez loin de chez vous. Pas besoin d’être alarmiste, mais il est très important d’avoir toujours avec vous un minimum d’options de soin. En fonction de votre voyage et du degré d’anticipation que vous souhaitez prendre, vous trouverez ici quelques éléments au moment de faire votre pharmacie personnelle.

La trousse de secours minimale

La trousse de secours minimale doit contenir le stricte nécessaire pour une trousse individuelle basique. Vous pouvez la composer vous-même, ou l’acheter chez une pharmacie ou boutiques spécialisée. Elle sert surtout à gérer les petits incidents du quotidien ou à soigner les petite maladies.

Ce que doit contenir votre trousse à pharmacie

  • Pour arrêter un saignement : Paire de gant à usage unique
  • Réaliser une ventilation artificielle : écran facial
  • Protéger du froid (ou chaleur) : Couverture isotherme
  • Nettoyer une plaie : Tissus nettoyants (lingettes), compresses stériles, antiseptique (simple dose), flacon d’alcool à 70°.
  • Piqûres d’insectes : Pommade calmante spécial piqûre d’insecte, pince à tique
  • Écharde : Pince à épiler
  • En cas d’infection sévère : Amoxicilline
  • En cas d’inflammation. : Ibuprofène
  • En cas de mal de tête : Paracétamol
  • En cas de vomissements répétés. : Primperan
  • En cas de diarrhée chronique. : Imodium
  • En cas de réaction allergique importante. : Loratadine 10mg

Ainsi que des rouleaux de sparadrap, des pansements, bandage, paire de ciseaux pour tissus, épingle de sûreté, thermomètre et savon emballés.

La trousse de secours complète

La trousse de secours complète contient les mêmes éléments et peut être complétée par vos médicaments sur ordonnance, contre le mal des transports, le reflux acides, des anti-vomitifs, ralentisseur de transit, etc. Tout dépendra de vos besoins particuliers.

Particularité des pays humides et tropicaux
Répulsif cutané à base de DEET 50%
Serpentins anti-moustiques incandescents, diffuseurs insecticides
Moustiquaires
Désinfectant chimique des eaux de boisson

Autre

Votre destination et ce que vous serez prêt à emporter modifiera bien évidemment le contenu de votre trousse.
La plupart des médicaments suscités restent fortement conseillés. En cas de doute sur leur utilisation lisez bien la notice ou consultez votre médecin traitant avant le départ.

N’hésitez bien sûr pas à vous renseigner sur les besoins précis nécessaire à certains voyages, (un article à ce sujet devrait être publié prochainement).

InspirationPartir !

Choisir sa destination

par Le Tripeur

Choisir-sa-destination.jpg?fit=768%2C514

Après une longue période de travail ou de stress, le besoin d’un changement d’air se fait sentir. Envie de voyager. Plusieurs destinations vous arrivent à l’idée, l’embarras du choix devient une véritable prise de tête. Pour éviter d’être confronté à ce problème, le choix de votre destination doit être subordonné à un minimum de conditions.

Cibler des destinations.

Le point de départ du choix de votre destination doit être déterminé par une bonne dose d’inspiration. Il s’agit d’opérer un choix en fonction des destinations qui vous conviennent naturellement.
Même s’il est vrai que ce choix peut se faire à tout hasard (le coup de la mappemonde qui tourne et que l’on arrête avec son doigt !), l’idéal serait de cibler des endroits précis. Il est donc judicieux de ne pas laisser de place à l’improvisation et se mettre dans une logique d’organisation à l’aide des points suivants.

Ciblez vos envies

À défaut d’être sûr de ce que l’on désir voir, il est nécessaire de se poser quelques questions sur l’expérience que l’on veut vivre :
Quel environnement ? Ville, campagne, plage, jungle, désert, lagune, steppe, etc. Un mixte de toutes ces options peut-être ?

Quelle culture globale ? Latine, asiatique, moyen-orientale, occidentale…
Quelle(s) activité(s) ? Remontée d’un pays d’un bout à l’autre, escalade, découverte culinaire et musées, etc.

Rien qu’avec ces premières questions très générales, vous devriez avoir une première intuition de vos destination potentielles.
C’est quoi la suite ? Plus de questions pour plus de précision ? Pas tout à fait selon nous, au risque de devenir un peu mécanique dans la construction de son choix…

Soyez ouvert et demandez vous “pourquoi ?”

À contre-courant de ce que vous pourrez lire ailleurs, et en considérant que vous n’êtes toujours pas bien sûr de là où vous voulez vous rendre, profitez de votre première vision pour chercher des opportunités ouvertes, plutôt qu’une destination concrète.
Les jungles et criques asiatiques et une gastronomie fine vous attire ? Faites vos premières recherches vers l’Asie du Sud-Est, regardez les types d’excursion, les types de tarifs et les vols. Pourquoi cette destination pourrait vous plaire ? Quels en sont les aspects pratiques ?

Restez créatifs

Vous rêviez du Pérou, mais les billets sont vraiment hors de prix ? Renseignez vous sur les destination parallèles, le Pérou sera encore là dans 6 mois ou 2 ans ! Profitez de ce vol à moitié prix pour Cuba ou le Brésil, demandez-vous si changer vos plans consitue un vrai soucis, et n’ayez pas de regrets !

Une fois que vous avez trouvé votre destination réservez dès que possible

Le meilleur moyen d’être sûr de partir sans se poser trop de questions, c’est encore d’acheter les billet dès que possible et de vous “contraindre” (on a connu de bien pires contraintes) à effectivement vous lancer et partir. Vous pourrez trouver dans cet article quelques bons conseils au moment de réserver.

Inspirez-vous

Des sites comme Pinterest vous permettent d’errer de photos en photo afin de vous laisser inspirer par les activités ou régions qui vous intéressent. Ceux des guides de voyage représentent un excellent moyen d’avoir un premier aperçu des pays que vous convoitez. Vos lectures, films ou discussion peuvent aussi être de bons fils d’Ariane qui vous mènerons vers votre destination rêvée…

Soyez une vrai éponge et écoutez votre sixième sens, la liste des pays à visiter est longue et la vie pas si courte !

InspirationPartir !

Oser son premier road-trip

par Le Tripeur

Oser-road-trip-3.jpg?fit=768%2C512

Pour être honnête, il n’est pas facile de faire un road-trip, surtout son premier ! Car de nombreuses questions nous traversent l’esprit. Questions qui ont plutôt tendance plutôt à renforcer une certaine appréhension. C’est après l’avoir réalisé qu’on se rend tout de suite compte que notre peur du départ n’avait pas du tout lieu d’être. En effet toutes les craintes, comme la peur de se sentir seul ou de l’inconnu, se transforment par la suite en de merveilleux souvenirs, des expériences inoubliables, des amis difficiles à oublier et une envie de repartir difficile à éviter. À votre tour de devenir un véritable backpacker.

Pourquoi la “formule” Road-Trip ?

Nous vous invitons à aller consulter la partie Pourquoi voyager ? pour bien réaliser ce que vous apportera votre périple. Pour résumé, vous ne verrez jamais meilleur compromis entre liberté, découverte et rencontre. Rarement vous aurez pu vivre une expérience aussi formatrice : l’essayer c’est l’adopter.
Cette confrontation à l’inconnu a toujours fasciné des générations de voyageurs des siècles durant, et vu naitre tout autant de manière de bousculer ses habitudes afin de s’ouvrir à l’ailleurs.

Vous avez de l’appréhension ? C’est normal et plutôt bon signe, surtout si vous êtes seul, vous allez pour la première fois agrandir votre cercle de confort comme jamais auparavant, et celui-ci vous permettra d’envisager plus de choses dans votre vie à l’avenir, c’est pas top ?

Assouvissez votre besoin d’indépendance, seul ou à plusieurs

Peut-être n’êtes vous jamais partis. Peut-être l’avez-vous déjà fait tout en restant dans des univers “contrôlés” comme un groupe, une croisière ou un hôtel, le tout émaillé d’une poignée d’excursions. Si jamais il vous est alors arrivé de ressentir la moindre pointe de frustration à vous laisser prendre par la main de cette manière, alors le voyage sac-à-dos est fait pour vous.
Les voyages organisés peuvent très bien convenir à beaucoup de monde en fonction de l’habitude ou du besoin. Dans le cas contraire n’y comptez pas pour sortir des sentiers battus et enfin prendre le temps de vous immerger pleinement dans votre environnement !

Gérez votre quotidien à votre convenance

Vous désirez bouger aujourd’hui ? Peut-être simplement lire et profiter du paysage ? Ou pourquoi pas louer un scooter et parcourir la région ? Ou monter en haut de la dune là-bas ? Vous le comprendrez, vous n’avez de compte à rendre qu’à vous même ou presque. Ces nombreuses opportunités et choix qui s’offrent à vous peuvent être perturbants au commencement, et c’est en ça que le voyage permet d’apprendre à se connaitre.
Il existe un sentiment puissant de fierté et de petitesse à contempler un paysage qui nous semble ouvert à l’infini et pousse à l’introspection. Cette liberté qui vous est jetée au visage est à la fois un accomplissement, une opportunité, et une peur qui a toujours entouré tout premier départ de ce type.

Vous vivrez enfin au quotidien, dans l’instant, avec vos choix et vos envies dans des moments magnifique d’humilité.

Apprendre à découvrir de nouvelles têtes

Sûrement la partie la plus intimidante la première fois : vous voilà débarqué à l’aéroport avec vos ami(e)s ou seul, avec cet espèce de “ok, qu’est-ce que je fais maintenant ?” qui vous assaille.
Comme vous le verrez dans nos astuces de départ, la première étape serait d’avoir eu un premier point de chute identifié. La seconde ? De garder la tête prête à se laisser approcher. Cela parait bien sûr moins nécessaire en petit groupe (ne loupez pas trop d’occasions de rencontrer d’autres personnes tout de même !), et peut être une vraie difficulté seul.

À mesure de votre avancée, vous apprendrez rapidement à équilibrer vos moments plus solo et de rencontre. Chacun a son équilibre, et une fois que vous trouverez celui-ci, ce notamment parce-que vous avez apprivoisé la destination, ne serait-ce que dans sa globalité, et vous vous rendrez alors compte combien ce que vous faites a du sens et représente une chance extraordinaire !

L’esprit humain est ainsi fait qu’il ne vous faudra pas 5 jours pour commencer à vous sentir bien dans votre nouvel environnement, et ce sans faire d’efforts particuliers. Après tout, vous vouliez le faire ce voyage non ?

Dites vous bien que vous reviendrez plus ouvert et serein que jamais

Vous aurez vécu par vous-même et élargis votre vision du monde, et c’est le plus beau cadeau que vous puissiez vous faire à vous même. Plus d’esprit critique, plus de recul sur ce qui vous entoure, donc plus de distance avec les tracas du quotidien que vous aurez appris à relativiser.

N’attendez plus, partez.

Sur PlaceTrucs & Astuces

Éviter les pickpockets

par Le Tripeur

Eviter-pickpocket-3.jpg?fit=768%2C512

Vous comptez voyager, changer d’air, mais vous craignez de vous faire voler vos affaires pendant votre voyage à l’étranger. Pas de panique. Trouvez ici des conseils pour éviter les vols durant votre road-trip.

Répartissez votre argent dans différents endroits

Le porte-monnaie attire les pickpockets, on ne vous apprends rien. S’il vous arrivait de vous faire voler, au moins vous aurez encore du liquide sur vous. Nous vous conseillons de ne pas sortir avec beaucoup d’argent liquide. Garder un faux porte-monnaie avec des cartes expirées et un petit peu d’argent n’est pas une mauvaise idée également au cas où vous serez obligé de le remettre.

En cas de destination impliquant une faible disponibilité de distributeurs ou de trajet isolé, divisez votre liquide et répartissez le par petit paquets un peu partout : doublure, chaussettes,… L’idéal serait d’en laisser un peu dans une poche plus accessible afin de “sacrifier” un petit montant en cas de vol, en plus de l’argent que vous portez sur vous. L’éventuel voleur n’imaginera que plus de devises sont cachés ailleurs après avoir atteint ce qu’il pense être le cœur de la bourse…

Gardez un œil sur vos bagages

Lors d’un voyage, certains de vos bagages sont dans une soute ou un porte-bagage. Choisissez un lieu où vous pouvez garder un contact visuel, ou lorsque ce n’est pas possible, ayez au moins la possibilité d’y avoir accès facilement pour vérifier leur présence. Un petit cadenas et un lieu difficile d’accès reste aussi une bonne solution quand on est à l’extérieur de son logement pour la journée et que l’on y laisse ses affaires.

En cas d’absence prolongée, demandez la disponibilité d’une consigne, autrement trouvez un hôtel qui en possède une et demandez à laisser votre sac. Cela implique parfois une rémunération mais vous sécurisera l’esprit.

Prévoyez un petit sac

Gardez sur vous un petit sac pour vos objets de valeurs, aussi petit que vous puissiez l’amener partout sur vous, même aux toilettes. Ce petit sac doit être d’une couleur assez discrète, le noir par exemple, afin de ne pas attirer l’attention des pickpockets. Les smartphones, les bijoux, les ordinateurs portables, si vraiment vous comptiez les embarquer, doivent être à l’abri des regards.

N’ayez pas l’air d’un touriste

Pour le voleur le touriste est une proie facile. Il ne connait pas très bien les lieux et ne sait pas comment obtenir de l’aide assez rapidement. Évitez donc de sortir avec une carte, un guide ou un sac-banane (on ne doute pas que vous éviterez sans problème le sac-banane !) : les road-tripeurs sont des cibles bien moins alléchantes fort heureusement.

Ces petits conseils feront de vous une personne avertie pour éviter les vols pendant votre voyage. Cependant, restez très vigilant tout en profitant de votre trip.

InspirationPartir !

Mais pourquoi voyager ?

par Le Tripeur

Pourquoi-voyager-3.jpg?fit=768%2C512

Qui n’a jamais rêvé de s’évader loin de la lassitude et des ennuis en claquant des doigts ? Loin des tracas du quotidien, des études, du travail et de toute responsabilités, juste le temps d’un instant…rêver, et découvrir un monde loin du prisme occidental.

Le temps d’un séjour, soyez libre !

Pourquoi ne pas simplement placer votre séjour sous le signe de la liberté ? Où que vous partiez, vous n’aurez que l’embarras du choix, entre les paysages uniques de certains pays ou régions, les monuments et constructions historiques, les activités du lieu que vous visitez ou tout simplement l’aventure en terre inconnue. À vous d’en décider et de vous offrir votre propre vent de liberté.

Étanchez votre soif de découverte…

Partir en voyage implique également d’agrandir ses horizons plus que de simplement en découvrir de nouveaux. Vivez le grand frisson dans une destination qui pour vous tient de l’émerveillement, vous serez assuré de découvrir un autre univers.

Faites le grand saut. Découvrez des peuples inconnus, mélangez-vous, acculturez-vous aux traditions qui vous sont opaques, tout en vous confrontant vous même. Mettez-vous à l’épreuve. Enrichissez votre connaissance du monde. Passez des moments uniques au contact de personnes que vous n’auriez jamais rencontré dans votre vie en temps normal.

Le plaisir de la beauté géographique et humaine

N’avez-vous pas chez vous ce tableau ou cette affiche représentant un paysage vous émerveillant ? N’avez-vous pas cette envie de découvrir par vous même ce lieu époustouflant ? Vous pourriez ressentir les frissons et le plaisir de fouler ces terres que vous contemplez depuis si longtemps, et finalement en voir chaque détail en vrai.

Voyez ces enfant qui ne demandent qu’à jouer et se sentir aimé comme tous les enfants du monde avant que la société ne les étreignent, discutez avec ces adultes aux destins ordinaires ou extraordinaires qui vous feront percevoir combien l’immense majorité des homme ne recherche qu’à vivre sa vie en paix au milieu des autres.

Soyez acteur et maitrisez le temps

Ralentissez, chaque journée devient une aventure et le temps s’étire à mesure que vous la vivez pleinement. Soyez l’acteur de votre propre rôle, prenez et donnez grâce à vos rencontres, riez, chantez ,pleurez, dansez, restez bouche bée, réfléchissez, et finalement retrouvez qui vous êtes vraiment, loin de tous les biais de la routine. C’est aussi ça voyager.

Investissez dans votre ouverture sur le monde

Il est toujours possible de voyager avec un budget limité. Quoiqu’il en soit, ne regrettez jamais ce que vous avez dépensé pour un voyage. Ce que vous y aurez fait et appris vous sera utile toute votre vie : vous aurez moins peur d’évoluer, de faire des choix, de vous engager, d’affirmer vos valeurs ou de nouer des liens. Rien n’est perdu quand on part.

Apprenez

Une langue, une culture, un nouveau relationnel : le voyage reste un moyen d’apprentissage exceptionnel, lancez vous sans vous poser la moindre question !

Alors, on fait ses bagages ?

Abonnez-vous pour faire le pleins d'infos Voyage !


(Vous détestez les spams ? Ça tombe bien nous aussi.)